1561 Gabelle du sel

Version imprimableVersion imprimable

mars 1561 - la Gabelle du Sel

1561. le Duc de Savoie tente de réorganiser ses États et ses finances.
Il fait recenser tous les habitants de Savoie, paroisse par paroisse, foyer par foyer, en distinguant les familles qui pourront payer l’impôt de la gabelle… et les autres, les « misérables »;  une catégorie sociale nous manque : les nobles possesseurs d’un fief, dispensés.

On compte alors à Chamoux : 481 habitants
- dont 102 misérables,
- dont 38 nobles
(sans compter la famille Seyssel de la Chambre, qui détient le fief)

Les quelques familles de petite noblesse (maîtres, escuyers) résident au chef-lieu : les Degalles, Pinjon ( ?), Rion ; et à Villardizier : les Galliard, Tissot, Ysard)

À noter : seuls quelques noms de « vieilles familles » chamoyardes actuelles apparaissent déjà ; beaucoup de noms de cette liste sont absents aujourd’hui à Chamoux.
 

Au chef-lieu     179 habitants     dont 54 personnes dites « misérables »

Les familles Alleroz, Bergier-Gris, Bonet, Brocard, Charlet, Charlet-Chatrier, Chenevier, Fenolliet, Flocquet dut Beaupierre, Folliet, (de) Galles, Grand-Bent, Gringet, Gris, (de) Lesgle, Malliardot, Malliet, Melliand, Meynier , Perrier dit de La Chenal, Pingon, Pinjon, Pinjon alias Petras, Remyst, Rigallet, Rion, Rolland, Rollant, Roant, Roche, Rollet, Ron Camu, Ront, Turrel, Varnier Pactu, Veirollet.

À Villardizier    159 habitants      dont 27 personnes dites « misérables »

Les familles Aguetta, Chollet, Galliard, Guetaz, Mansend, Meynier, Melliand, Michard, Peguet, Ramel, Ramel-Cholat, Ramel-Chollet, Ramel-Gallay, Roche-Follier, Savoye, Tissot, Vieton, Vignion.

À Berres        66 habitants     dont 14 personnes dites « misérables »

Les familles Ambroys dit Fenolliet, Bouard, Fenolliet, Malliet, Merllie, Mafffand (ou Muffand), Paquellet (ou Pagnellet), Rigollet, Roufz, Sappey.

À Montranger (Montherangié)   75 habitants    dont 7 personnes dites « misérables »

Les familles ??, Bernard, Mattel, Melliand, Perrier, Real-Buet, Rosset, Vachon, Vulliermye.

Les foyers vont du célibataire à des groupes importants (une douzaine de personnes), particulièrement dans  les familles nobles ; on trouve assez souvent plusieurs couples sous un même toit.
Plusieurs familles ont des domestiques ("confort" ou travail).
Parmi les "misérables", on compte un nombre significatif de veuves chefs de famille avec enfants.
La paroisse compte 2 prêtres.
Quelques métiers identifiés : un bochier, un mercier ("misérable"), un mestral ("misérable").

2017 - A.Dh.


Source : ADS - Recensement - Gabelle du Sel 1561 Chamoux
Même si on peine à déchiffrer cette écriture du XVIe siècle, les chiffres sont bien lisibles, et "parlent".