1791 état Doyenné

Version imprimableVersion imprimable

Il ne fut pas sans conséquences, le décès de Jean-Baptiste Durieux, vieux curé de Chamoux qui finit ses jours Doyen de la Collégiale Ste Anne (dans la cour du château), et du Prieuré associé de la Corbière (à St-Pierre de Belleville): il cumulait alors diverses charges, mais n'avait probablement plus les forces d'assurer le maintien en état des sanctuaires dont il était responsable.

La tâche fut donc rude pour ses successeurs... et ses héritiers.
D'autant que la Collégiale, le Prieuré de la Corbière, la chapelle de Villardizier, tout menaçait ruine... et tout devait allait bientôt disparaître, avec l'abandon de la période révolutionnaire.

 

Teneur de requête

Aux seigneurs tenant la chambre des vacations, supplie humblement Rd Étienne Borson, Docteur en théologie de l'université de Turin, habitant à St-Pierre d'Albigny,
Disant qu'ayant été nommé aux doyennés de Chamoux et prieuré de la Corbière par le décès de Rd Jean-Baptiste Durieux dernier pourvu, il aurait obtenu les lettres d'institution en tel cas requises par Monseigneur l'illustrissime et Rdissime évêque de Maurienne et en aurait été mis en possession par acte du 4 mai dernier, reçu et signé par Me Simon Mollot notaire,
D'après cela et pour que rien ne lui soit imputé, il est de son devoir de faire procéder à l'acte d'état des bâtiments en dépendant, à quelle fin il vient recourir à ce qu'il vous plaise nos seigneurs eu égard au susdit de mise en possession ci-joint, commettre ledit Me Simon Mollot notaire et châtelain de Chamoux pour procéder à l'acte d'état et devis estimatif des réparations à faire aux ornements, vases sacrés, et aux bâtiments dépendants du doyenné de Chamoux et prieuré de la Corbière par le moyen des experts maçons, charpentiers et autres qu'il conviendra, qui seront nommés et convenus tant par le suppliant que par les héritiers dudit Rd Jean-Baptiste Durieux .
À défaut de ce, seront pris d'office, et lesquels feront la distinction des réparations à faire par défaut de manutention, d'avec celle provenue par caducité ;
À ce appelés Rd Esprit Durieux recteur de Saint-Michel et Nicolas Durieux habitant de Lanslebourg en Maurienne, héritiers dudit Rd Jean-Baptiste Durieux, au jour, lieu et heure qui seront fixés au proteste de tous dépens, et plaise pouvoir
signé Étienne Borson, et Magnin procureur.

Teneur de soit montré

Soit montré à l'Avocat fiscal général : Chambéry bienvenue au Sénat tenant la chambre des vacations, le 29 octobre 1791.
Signé par le seigneur sénateur Desavoyroux et par le seigneur sénateur [salteur?] de l'avis du Sénat.

Teneur de permission

Vu la requête et les pièces ci-jointes, n'empêchons être commis le châtelain de Chamoux ou tel autre qu'il plaira au Sénat pour être par-devant lui procédé à l'acte d'état et devis estimatif des réparations à faire aux ornements, vases sacrés et aux bâtiments dépendant du doyenné de Chamoux et prieuré de la Corbière connaître et c'est par le moyen des experts de chaque genre qui seront par lui pris et choisis d'office à défaut d'être convenus, lesquels distingueront celles desdites réparations qui sont nécessaires par défaut de manutention d'avec celles arrivées par caducité, à ce appelés les héritiers dudit Rd Jean-Baptiste Durieux précédent titulaire pour y assister si bon leur semble.
Chambéry le 29 octobre 1791.
Signé Armand
Pour extrait Simon Mollot notaire

Teneur de commission

Le Sénat, oui le rapport, et oui les conclusions de l'Avocat fiscal général commet M° Mollot Châtelain de Chamoux pour être par devant lui procédé à l'acte d'état et devis estimatif dont il s'agit, à ce appelés le Rd Esprit Durieux et Nicolas Durieux, pour y assister et voir prêter le serment aux experts si bon leur semble, le tout suivant les conclusions l'Avocat fiscal général.
Fait à Chambéry au Sénat, la chambre des vacations tenant le 29 octobre 1791.
Signé Desavoyroux et [salteur?] de l'avis du Sénat.

Autre teneur de lettre

Le Sénat de Savoie en évolution de son ordonnance sénatoriale de ce jour d'huy mise sur requête présentée par Rd Étienne Borson, docteur en théologie de l'université de Turin, habitant à St-Pierre d'Albigny, Ensuite les conclusions de l'Avocat fiscal général, a commis et commet M° Mollot châtelain de Chamoux pour être procédé par devant lui à l'acte d'état et devis estimatif dont il s'agit, à ce appelés le Rd Esprit et Nicolas Durieux pour y assister et voir prêter le serment aux experts si bon leur semble bien vu le tour suivant les fins et conclusions de l'Avocat fiscal général,
Mande et commande à cet effet, fins, ledit Sénat au premier huissier ou sergent royal requis de faire tous exploits requis et nécessaires.
Donné à Chambéry la chambre des vacations tenant, Le 29 octobre 1791.
Signé Blanchet  
Simon Mollot notaire

Copie d'assignation

L'an et requête ci-devant et le 16 de novembre, en exécution de la requête et décret mis sur icelle, je, sergent royal soussigné certifie de m'être exprès transporté de Saint-Michel mon habitation jusqu'au bourg de Lanslebourg, où étant, je me suis adressé aux domicile et personne de Nicolas Durieux de Lanslebourg, lequel j'ai assigné de comparaître par devant qui est mandé par lesdits décrets, le second décembre prochain, matin, ainsi et en conformité de la requête et décrets, desquels est de mon présent exploit, j'ai remis copie à sa femme, laquelle j'ai chargée de la remettre son mari, ne l'ayant pu trouver en personne après mes diligences faites Jean-Pierre Ratel et Dominique Favre témoins requis de plus acté
signé au bas dudit exploit
habui copiam hodie die quartadecima 8bris anni millesime septcendecimi nonanagesimi primi spiritus Durieux
et Grange, Sergent
Simon Mollot notaire*

Recherche et transcription A.Dh.


notes
*j'ai eu l'occasion ce jour quartorzième d’octobre (la suite très douteuse = 1791) Esprit Durieux


source
ADS en ligne Tabellion 2C 2195 F° 51 (p.103/412)