25-4 Réseau+Potentiel

Version imprimableVersion imprimable

25 avril 2016 :

ASSAINISSEMENT COLLECTIF, RENCONTRE AVEC LE SIVU : quelles perspectives?
- Entretien avec M. Logerot, Président du Sivu, concernant le réseau des eaux pluviales et des eaux usées.
Le bourg est desservi par un réseau d’assainissement unitaire (eaux pluviales et eaux usées : ± 4 km de réseau). Par décision du SIVU fin 2015, la commune doit verser une contribution au SIVU pour la charge supplémentaire que représente ce réseau unitaire. Contribution légale et légitime mais qui devrait être utilisée pour réduire le réseau unitaire et le transformer en réseau séparatif : la commune souhaite que le SIVU définisse une stratégie (un schéma directeur) et un programme de travaux allant dans ce sens.

En effet, les priorités de la commune en matière d’urbanisme sont fortement liées à l’évolution du réseau d’assainissement séparatif: on ne peut plus envisager des nouveaux secteurs d’extension non raccordés à un réseau séparatif.

Le SIVU entreprend précisément l’étude d'un nouveau schéma directeur, qui devrait permettre de coordonner étroitement les études du schéma directeur d’assainissement et du PLU de la commune.

Définition du POTENTIEL FONCIER : suite.
Lors de la séance précédente, les élus et Métroploe Savoie ont étudié les terrains potentiellement constructibles dans l'enveloppe urbaine, et la probabilité d'une construction sous 10 ans  : exercice délicat, car on ne connaît pas les intentions présentes et à venir des inéressés, et d'autant que la période ne permet pas de s'appuyer sur une dynamique identifiée. La marge d’incertitude est donc élevée.

Par ailleurs, on observe que dans l’étude réalisée par la Chambre d’agriculture, les limites des terres agricoles à «fort enjeu» se rapprochent au plus près des habitations, incluant parfois des jardins et des installations qui sont résidentiels et non agricoles. Elles tiennent peu compte de la réalité du cadastre et des usages, et devront être corrigées sur certains points.

La marge de manœuvre pour permettre une extension des hameaux est faible : problème de l'assainissement d'une part pour certains ; difficultés d'urbanisme d'autre part : l’étirement en longueur des hameaux aggraverait les problèmes de circulation sur les petites routes. L'extension en épaisseur est parfois possible (Villard-Dizier).

18h-20h30