J.de Montfort XVIIIe

Version imprimableVersion imprimable

Joseph Arestan, Baron de Montfort

Le 28 octobre 1715, Jean et Jean Louis Chapel de Rochefort ont vendu les quatre paroisses de Chamoux (Chamoux, Bettonnet, Montendry et Montgilbert) à Pierre de Meillarède, Ministre d’État pour 22000 écus de 6 florins de Savoie (132.000 florins de Savoie ?)*.

Le 9 novembre de la même année 1715, le même Pierre de Meillarède revend 3 des paroisses (il garde Bettonnet) 106 000 florins de Savoie.

L'acheteur est "son ami", Joseph Arestan, Baron de Montfort, maître auditeur en la Chambre des Comptes de Savoie (on retrouve un grand magistrat du Sénat).

"Nobles Jean et Jean Louis Chapel de Rochefort, par contrat du vint huit octobre mil sept cent quinze reçu et signé par M° Blanc notaire vendent à S.E. Messire Pierre de Meillarède, Ministre d’état de S.M. et premier président en la chambre des comtes de Piémont pour lui et ses amis à élire en la dite terre mandement, juridiction et Seigneurie de Chamoux consistant aux quatre paroisses de Chamoux, Bettonnet, Montendry et Montgilbert avec les biens, fiefs, droits et revenus en dépendants (dépendant) pour le prix et somme de vint (vingt) deux mille écus de six florins pièce [monnoye] de Savoye, et par autre contrat du neuvième novembre ditte (dite) année reçu et signé par le dit M° Blanc notaire S. ditte (dite) E. le Seigneur de Meillarède [élu ?] en ami noble Joseph [Arestan] Baron de Montfort maître auditeur en la chambre des Comptes de Savoye pour la Seigneurie et juridiction des paroisses de Chamoux, Montendry et Montgilbert, fiefs, biens fonds [ ] et revenus en dépendants (dépendant) pour le prix et somme de cent et six mille florins de Savoye, et ne se réservé que la Seigneurie et juridiction de la paroisse du Bettonnet avec les fiefs droits [ ] et bien [ ] situés en icelle, pour raison de quoi il promit payer en acquittement des dits Seigneurs de Rochefort la somme de vint mille florins." 1

Une carrière
Joseph Arestan de Montfort vit entre Chamoux (où il gère ses biens) et Chambéry** où l'appelle sa charge.

Cette charge, il semble l'avoir obtenue en 1691:

Dans l'été de 1690, Louis XIV s'empara de la Savoie, mais ce ne fut qu'en octobre qu'il l'annexa à ses Etats. Le 5 octobre, le Sénat prend cette courte délibération :
« Le 5e d'octobre 1690, le Sénat estant assemblé ensuite des ordres donnés de la part du Roy par Milord Moncassel, lieutenant général de ses armées, touchant la prestation du serment de fidélité el l'exercice de la justice sous le nom de S. M., les soussignés déclarent qu'ils sont prests d'exécuter les ordres du Roy et. de prester le serment en la manière qui leur sera présentée pour le service de la justice à la manière accoustumée."
le 14 novembre 1691, parmi les "avocats nouveaux" au Sénat, on trouve Joseph Arestan.
Le 14 novembre 1694, lors de la rentrée [du Sénat] Joseph Arestan est fait sénateur.2

Moins de deux ans après l'acquisition du château, il doit faire refaire les toitures, et certains planchers ; les registres du Tabelllion d'Aiguebelle ont gardé la trace de la convention (cliquer) avec des charpentiers de Montgilbert.

En famille
Il marie sa fille noble demoiselle Claudia (ou Claudine ? ) à noble Antoine d'Albert "de St Jean de Mauriane" le 11 janvier 1720 3.

En mai 1740, il obtient la curatelle de son petit-fils Joseph 4 "fils de feu noble Antoine Dalbert, natif de St Jean de Maurienne, habitant maintenant à Chamoux, majeur de 14 ans mais mineur de 20 ans " (il a 18 ans) : officiellement, c'est le jeune homme qui "nomme pour son curateur noble Joseph, fils de feu Jacques Arestan (…) son grand-père". 

Joseph Arestan meurt à Chamoux, à 75 ans, en novembre 1745 5 léguant tous ses biens à son petit-fils, Joseph d'Albert (testament du 30 octobre 1745)
(les registres paroissiaux de Chamoux notent la sépulture d'un Franciscus Arestan en avril 1739, c'est son frère)6

Décès de Joseph Arestan de Montfort, baron. ADS, Tabellion Aiguebelle 1745


C'est à la demande de ce dernier que fut dressé un inventaire étonnant : le notaire a relevé en 6 pages d'une écriture "au kilomètre" minuscule et très serrée, une liste d'objets apparemment resserrés dans 3 pièces du château, bric-à-brac d'ustensiles hors d'usage mêlés à quelques objets neufs ou précieux - mais peu de choses sur le mobilier, ou la distribution des pièces.
On détecte pourtant là un mode de vie : celui d'un vieux monsieur resté seul, après avoir forcément mené une vie plus "mondaine" à Chambéry où il gardait un appartement, gentilhomme campagnard qui lisait (ou avait lu), un homme très à l'aise, mais qui vivait - semble-t-il - simplement.
À lire dans "Inventaire [après] décès" (au bas de cette page).

A.Dh.


Notes
* Philibert Chapel de Rochefort les avait acquises en 1688, pour le prix de 65.000 livres… de Piémont.
(Travaux de la Société d'histoire et d'archéologie de la province de Maurienne : bulletin - 1885 - http://gallica.bnf.fr )
** On trouve dans l'inventaire sommaire des archives hospitalières de la Ville de Chambéry trace d'une "Vente par noble Joseph Arestan, baron de Montfort, seigneur de Chamoux, maître auditeur à la Chambre des Comptes, à André Yvrard, tailleur à Chambéry, d'une maison à Mâché proche de l'hôpital ; prix, 4.439 ff. (notaire : Vallin, 12 mai 1716)."
(Mémoires et documents publiés par la Société savoisienne d'histoire et d'archéologie - 1931 (T68).(suite) p 88 -
gallica.bnf.fr )


Sources bibliographiques
1- ADS en ligne- Archives de Cour. - Consignements et sommaires ... pages 81 à 84
2- Mémoires et documents publiés par la Société savoisienne d'histoire et d'archéologie -1900 (SER2,T39). p.62, 64, 97
3-
ADS en ligne - registre paroissial 1647-1789 (cote 3E312) p.97/399 mariage Antoine d'Alber / Claudia de Montfort
4- ADS en ligne - registre du tabellion d'Aiguebelle 1740 (cote 42C2137) , p.163/369 : acte de curatelle, suivi d'une procure pour la gestion des biens paternels à St Jean de Maurienne.
5- ADS en ligne - registre paroissial 1740-1793 (cote 4E913) p.5/39 sepulture nobilis Arestan
6- ADS en ligne- registre paroissial 1715-1744 (cote 4E912) p.22/25 sepulture agregius Franciscus Arestan


Pour les chercheurs : ressources à explorer

Archives Départementales de Savoie

ADS - Moyen-Age et Ancien Régime / Fonds des administrations d'Ancien Régime jusqu'en 1793 / Administration générale du duché
- C 570 Agriculture. – Forêts. – États des bois et déclarations des propriétaires de bois, fournis en vertu des constitutions royales, à l'intendant général, qui était aussi conservateur des forêts, dressés par communes et par ordre alphabétique des communes. – Lettres A, B, C. (du baron de Montfort, seigneur de), Montgilbert et Montendry, conseiller référendaire de Sa Majesté et maître auditeur en la Chambre des comptes, à Chamoux ;  – etc.(1730-1731)

- C 573 Agriculture. – Forêts. – États des bois et déclarations des propriétaires de bois, fournis à l'intendant général, qui était aussi conservateur des forêts, dressés par communes et par ordre alphabétique des communes. – Lettres M, N, 0, P, Q, R, S. – du baron de Montfort, seigneur de Chamoux, Montendry et Montgilbert, à Montendry ;(…) (1730-1731)
- C 5017 Capitation. – États par commune et par ordre alphabétique des communes, contenant le dénombrement de la population et le chiffre de la capitation par individu. – Lettre C.  – Chamoux ; – le rôle de cette commune a été dressé « en l’assistance du seigneur baron de Montfort », dont la cote de capitation a été réduite de 20 livres à 13 livres, sur sa demande, parce qu’il a annoncé qu’il était aussi imposé à Chambéry, où il avait une habitation. (1743-1748)
Registres du Tabellion d'Aiguebelle (A.D.Savoie)