Aimon/S-La Chambre

Version imprimableVersion imprimable

Aymon (ou Aimon) de Seyssel, v.1430-1466 1

À partir de 1465,
seigneur de Montfort en Bresse,
seigneur et comte de La Chambre,
vicomte de Maurienne,
baron de Sainte-Hélène de Millières et des Villards ;
seigneur de l'Hueille, des Urtières, de Saint-Rémy,
d'Aiguebelle, d'Ayton, d'Avrieux, du Bourget,
de Barjact, de Chamoux, de La Rochette
et de Cuines, en Savoie; de Sermoyé en Bresse,
de Noyer et de Morillon en Bourgogne,
châtelain de Tarentaise,
d'Aiguebelle et de l'Ile;
vidame de Genève,


de 1430 environ à 1466.

Il épouse en octobre 1449, Marie de Savoie, fille de Louis de Savoie (seigneur de Raconis, maréchal de Savoie, chevalier de l'ordre du Collier).

Aymon apporte en dot la seigneurie de Montfort, et divers biens ou droits seigneuriaux qu'il posséde en Bresse. Par ailleurs, le duc de Savoie le nomme à diverses charges et dignités, entre autres, la châtellenie d'Aiguebelle.
Mais tous ses biens sont séquestrés en 1451, en exécution de la sentence du Pont-de-Beauvoisin : il a suivi son père dans la rebellion contre le seigneur de Campeys. Mais il bénéficie, comme les autres ligueurs, de l'amnistie obtenue par le roi de France et rentre en Savoie vers la fin de l'année 1454.

Peu de mois après son retour, Aymon de Seyssel hérite de la totalité de l'immense fortune des La Chambre en vertu du testament de Gaspard de La Chambre, son oncle maternel mort sans héritier direct; le testateur  exige que son héritier relève son nom et ses armes. Il devient comte de la Chambre.

le blason des Seyssel  + le blason des La Chambre    -> le blason des Seyssel-La Chambre
Blason des Seyssel - Doc. Wikipedia, sous licence Creative Commons Blason des La Chambre - Doc. Wikipedia, sous licence Creative Commons Blason des Seyssel-La Chambre - Doc. Wikipedia, sous licence Creative Commons
Gironné d'or et d'azur
de huit pièces
D'azur,
semé de fleur de lis d'or,   
à la bande de gueules
brochant sur le tout.
Parti :
- au premier, d'azur, semé de fleur de lis d'or,
  à la bande de gueules brochant sur le tout,
- au second, gironné d'or et d'azur de huit pièces

Le 15 août 1456, Louis [de Savoie], pour reconnaissance des services qu'il avait reçus de Jean de Seyssel, Seigneur de Barjat & de la Rochette, Maréchal de Savoie, érige la seigneurie de la Chambre en Comté, en faveur d'Aimé [Aymon] de Seyssel son fils, qui, comme héritier de Gaspard, seigneur de la Chambre, son oncle, prit le nom & les armes de la Chambre.2

Aymon de Seyssel-La Chambre meurt le 15-12-1466, au château de la Rochette ; il a 36 ans, et n'a survécu à son père Jean qu'une année. Quoiqu'il ait participé à l'histoire de son temps, il reste donc dans l'histoire des fiefs avant tout comme l'héritier de la lignée La Chambre.
Il laisse un fils, Louis de Seyssel-La Chambre.1

 


Sources bibliographiques
in Gallica : http://gallica.bnf.fr/
1- La Maison de Seyssel : ses origines, sa généalogie, son histoire : ... Marc de Seyssel-Cressieu
2- Histoire généalogique de la royale maison de Savoie, justifiée par titres ... Samuel Guichenon Turin, 1778
Sources iconographiques
3 blasons : Licence Créative Commons sur Wikipedia


Pour les chercheurs : ressources à explorer

Archives Départementales de Savoie
Trésor des Chartes des Ducs de Savoie (pièces restituées du fonds des Archives de Cour - Archivio di Stato di Torino)
Cote : FR.AD073.SA 1-25
9

SA 28 –
- Échange entre Louis, duc de Savoie, et Aymon, comte de la Chambre, vicomte de Maurienne, qui cède au comte les servis et revenus lui appartenant dans le mandement de Montmélian et reçoit l'inféodation de la maison forte, des tours et de la paroisse de La Chambre et de la paroisse de Notre-Dame-du-Cruet qui sont érigées en comté (1456).

SA 39 - BONVILLARET. Mise en possession au profit d'Aymon, comte de La Chambre, vicomte de Maurienne, et de Claude Thomas dit Roy, drapier de Chambéry, d'une vigne d'environ 60 fossorées, sise dans le mandement de Bonvillaret et vendue aux enchères au préjudice du seigneur des Hurtières (1469).

SA 42 Chamousset, Chamoux, Charmet.
CHAMOUX. Compte des compositions reçues aux assises de la châtellenie de Chamoux (1468).

SA 46
- Registre de reconnaissances reçues par Pierre Bourbon, notaire d'Aiguebelle et commissaire pour Aymon de La Chambre, vicomte de Maurienne, seigneur de Châteauneuf, pour les biens dépendant du fief de Châteauneuf (1450-1460).
- Reconnaissance passée en faveur du même par Jean de Mouxy, copie (1458).
- Concession par ledit Aymon de La Chambre, qui accorde à Jean de Montchabod de ne plus lui devoir l'hommage personnel pour les biens tenus de lui, mais seulement l'hommage réel (1466).

SA 55 La Rochette (suite).
- Jugement prononcé par Amédée, cardinal légat, et Louis, duc de Savoie, son fils, contre Jean de Compey, chevalier, seigneur de Thorens, qui est condamné à une amende de 500 marcs d'or pour avoir fait défaut à des citations en vue d'un arbitrage dans l'affaire qui l'oppose à Jean de Seyssel, seigneur de Barjac et de La Rochette, maréchal de Savoie, François de la Palud, seigneur de Varambon, Jacques de Montbel, seigneur d'Entremont, Guillaume de Luyrieux, seigneur de la Cueille, Pierre de Menthon, Jacques de Challant, seigneur d'Aymaville, et leurs complices (1450).
- Requêtes et dépositions de témoins pour le procès intervenu entre Aymon, comte de La Chambre, vicomte de Maurienne, et les habitants de Saint-Pierre de Soucy au sujet du nouveau chemin fait sur l'initiative de ceux-ci au préjudice du péage de La Rochette (1468-1470).

SA 58
LE MONTELLIER. Procédure devant le Conseil résident auprès du duc de Savoie entre Aymon de Seyssel, comte de La Chambre, vicomte de Maurienne, et Guillaume de Montbel, seigneur du Montellier, de Nattage et du mandement de Pierre-Châtel, qui revendique au nom de sa femme, les droits de celle-ci aux successions d'Urbain de La Chambre, son père, de son aïeul et de Gaspard de La Chambre, son frère (1457-1460).

SA 58
MONTMAYEUR. Accord conclu entre Gaspard, seigneur de Montmayeur, et Urbain, seigneur de La Chambre, vicomte de Maurienne, qui s'oblige à payer dans le délai de quatre ans la somme de 500 francs, valant chacun 15 deniers de Savoie, pour les vêtements nuptiaux de Louise de La Chambre, sa fille, qui doit épouser le dit Gaspard de Montmayeur (1427).
- Pièces du procès intenté par Jacques, comte de Montmayeur, contre Aymon de Seyssel, comte de La Chambre, vicomte de Maurienne, héritier de Gaspard de La Chambre, en vue d'obtenir le payement de 4 000 florins, reste de la dot de Louise de La Chambre, femme du demandeur, 2 registres de 81 et 91 ff. (1454-1455 et 1462-1465).

SA 58
- Renonciation par Jeanne de La Chambre en faveur d'Urbain de La Chambre, vicomte de Maurienne, son père, et de Claude et Jean de La Chambre, ses frères, à tous ses droits aux successions de ses parents et grands parents moyennant la somme de 5 000 florins, qui lui a été constituée en dot à l'occasion de son contrat de mariage avec Jacques de Miolans, coseigneur des Hurtières (1422).

SA 145. Province de Maurienne (suite) : Titres de la Maison de la Chambre.
- Enquête à l’occasion du procès, intenté devant le Conseil résident auprès du duc de Savoie contre Jean de La Chambre, vicomte de Maurienne, par sa nièce Françoise, fille d’Aymon de La Chambre, seigneur d’Ornacieux, et de Jeanne de Miribel, et femme de François de Châteauneuf, seigneur de Saint-Quentin, au sujet de la possession du château d’Ornacieux et de la succession de feu Jean de La Chambre, vicomte de Maurienne, père dudit Jean de La Chambre et aïeul de Françoise de La Chambre, reg. de 205 ff.

- Renonciation par Anne de La Chambre, veuve de Bertrand de Saluces, seigneur d’Anthon, en faveur d’Urbain, seigneur de La Chambre, vicomte de Maurienne, son père, et de Claude de La Chambre, son frère, à tous ses droits dans les successions de son père et de sa mère en raison des 15000 florins qui lui ont été nouvellement constitués en dot (1431).  (1417).
- Consultation juridique au sujet de la substitution contenue dans le testament d’Urbain de La Chambre vicomte de Maurienne, au profit de Jeanne de La Chambre, sa fille, femme de Jacques, seigneur de Miolans, clause dont Antelme de Miolans, petit fils dudit Urbain de La Chambre, revendique le bénéfice s.d. (milieu du XV~ s.).
- Sentence du Conseil résident à Chambéry, qui condamne Humbert Mareschal, déjusseur de Louis de Chalon, prince d’Orange, à payer 5 500 francs à Marguerite de Chalencon, mère et tutrice de Gaspard de La Chambre, vicomte de Maurienne (1445).
- Quittance dotale passée par Guillaume de Montbel, seigneur du Montellier, mari d’Aynarde de La Chambre, en faveur de Gaspard de La Chambre (1453).

- Transactions intervenues entre Aymon, seigneur de La Chambre, du consentement de Jean de Seyssel, seigneur de Barjac et de La Rochette, son père, et Jean dit de Saint Rémy, bâtard de La Chambre, qui renonce à ses prétentions sur l’hoire des La Chambre contre le vieil étang de Montailleur, les maisons fortes de Chamousset et d’Aiguebelle et autres biens cédés en fief nobles, copie (1454-1459).

SA 146 Province de Maurienne : Titres de la Maison de Chambre (suite).
– Pièces du procès intenté devant le Conseil résident près du Duc de Savoie par Aymon, comte de La Chambre, aux fins de lui interdire l’usage du nom et des armes des la Chambre (1459)
- Procès intenté contre Jacques, comte de Montmayeur, par Aymon comte de La Chambre, au sujet d’hommages revendiqués par ce dernier(1462-1463)
- Actes de procédure opposant devant le Conseil résident près du Duc de Savoie les religieux du Prieuré de saint-Benoît de Cessieu et Aymon comte de la Chambre, vicomte de Maurienne, à propos de la possession de biens à Mont Saint-Benoît (1470-1471)