Chronologie

Version imprimableVersion imprimable

…Pour mieux situer les nombreuses références qui dorment dans les Archives au sujet de Chamoux !

En Savoie En Savoie Propre,
et Basse-Maurienne
À Chamoux
122 avant J.C : début de la pression romaine sur la terre des Allobroges   -218 : Hannibal à Chamoux ?
25 avant J.C :  soumission des peuples alpins par Auguste, début de la " paix romaine " ; intégration de la "Sapaudia " à la province viennoise.    
443 : les Burgondes arrivent en Savoie ; ils ont leur capitale à Genève. Ve siècle, fondation de l'abbaye de st-Rambert en Bugey  
534 : domination franque IXe - Xe siècles : période des invasions.  
dislocation de l'empire carolingien : la Savoie fait partie de la Lotharingie Vers le milieu du IXe siècle, construction du château fort de Charbonnières, à Aiguebelle (capitale du Comté) - résidence ordinaire des premiers comtes de Savoie pendant un siècle.  

1032, la Savoie est intégrée au Saint Empire Romain Germanique).

2ème moitié du XIe siècle,  première vague de nouvelles fondations religieuses

 

Au-dessus de la gorge du Nant de Montendry, le Château-Verdon ou Château-Vieux est attesté depuis le Xe s. jusqu'au XIVe s. (Une famille de Verdon est attestée à Cruet / châteaux de Verdun-dessus et de la Rive).

En 1019, un Geoffroy de Chamoux doit restituer au Chapitre les églises d'Aiton, de Bonvillaret et de Randens, avec leurs dîmes et propriétés.

Débuts de la période féodale

v. 980 - v. 1048 : Humbert de Maurienne dit aux Blanches Mains, premier comte de Savoie.
En sa qualité de "Portiers des Alpes", la Maison de Savoie fait ériger des châteaux et des maison fortes, dont le château de la Rochette.

1048-1051 : Amédée Ier, fils d’Humbert

1052-1060 : Odon ou Othon, frère d’Amédée
1060-1076 :  Pierre Ier (fils du précédent),
1076-1080 : Amédée II (frère du précédent; 1034-1080; premier Comte de Maurienne),
1080-1103 : Humbert II, premier Comte de Savoie en 1091 (fils du précédent)

 

Au XIe siècle, apparition dans les textes d'une petite cité, Camberiaco: Chambéry .

Vers 1050, les grandes familles de hauts-barons existent déjà : vicomtes de Maurienne, de Briançon et de Chambéry ;  barons de Seyssel, de Menthon, de la Rochette, de Blonay, de Montbel, de Chevron-Villette, de Beaufort, de Montmayeur, de Miolans et d'Allinges…

 

1095 : fondation du prieuré st-Martin de Chamoux par les moines de Cluny (Bénédictins).

1191 : une bulle papale cite l'appartenance de l'église st-Martin de Chamoux  à la juridiction de l'abbaye de st-Rambert en Bugey

1270, le prieuré est attesté à l'occasion d'un procès concernant les dîmes de la paroisse.

XIIIe s. : construction de l'église (Prieurale et Paroissiale) et du clocher

1103-1149 : règne du comte Amédée III (1095-1148, fils d'Humbert II). 

Début de 2 siècles de guerre pour le Faucigny et le contrôle du Léman

1148-1189 : Humbert III (1136-1189) fils d’Amédée III)

   

1189-1233  : Thomas Ier de Savoie  (v. 1177-1233 - fils de Humbert III)

1197-1253 : Amédée IV de Savoie (1197?-1253; fils du précédent)

   
1253-1263 : Boniface Ier fils d'Amédée IV (1244-1263)

1263-1268 : Pierre II, oncle du précédent (1203?-1268)

1268-1285 : Philippe Ier (1210?-1285)

1282-1325, Amédée V "le Grand"  (1243-1325; neveu de Philippe Ier)

1232. le comte Thomas Ier de Savoie achète la petite cité de Chambéry.

1248, éboulement du Mont Granier

1295 : le comte Amédée IV fait de Chambéry la capitale du Duché de Savoie.

Le château de Chamoux aurait été construit au XIIIes "par les seigneurs d'Aiguebelle" (selon Vachez) avant de passer à la famille de la Rochette..

En 1370, les frères Pierre et Jean Verdon auraient été investis de la maison forte par mariage*.

Jean de la Rochette (XIVes.?) seigneur de Chamoux

1325-1329 : Édouard Ier, fils du précédent (1284-1329)

1329-1343 : Aymon, frère du précédent (1291-1343)

1343-1383 : règne d'Amédée VI, le Comte Vert:, (1334-1383) fils d'Aymon


 
Maison forte de Villardizier attestée au début du XIVe siècle.

1355 : Traité de Paris. Le Faucigny est rattaché à la Maison de Savoie.

1343-1391 : règne d'Amédée VII, le Comte Rouge fils du précédent (1364-1391)

1391-1439 : règne d'Amédée VIII de Savoie (1383-1451), abdique en 1439, est élu (anti)pape sous le nom de Félix V (1439-1449) : l'apogée de l'État de Savoie?

1416 : Amédée VIII reçoit de l'Empereur germanique Sigismond le titre ducal (19 fév.1416).

1488 : annexion du comté de Nice.

1418 : rattachement du Piémont.

- annexion de Genève.

La Maison de Savoie contrôle les cols des Alpes du Léman à la Méditerrannée (Soit en 1430: Savoie propre, Bugey, Bresse, Chablais, Faucigny, Genevois, Genève et le Pays de Vaud, Maurienne et Tarentaise, vallées d'Aoste et de Suse, Piémont, Comté de Nice et Ossola).

1439-1451 : régence, Prince de Piémont, puis 1451-1465 : règne de Louis Ier, fils du précédent (1413-1465), dans les turbulences de son épouse chypriote, Anne de Lusignan.
1452 : achat de la "relique du Saint Suaire".

1465-1472 : Amédée IX (1435-1472), fils du précédent ; de santé fragile, il laisse gouverner son épouse, Yolande de France (1434-1478, fille du roi de France Charles VII) ; à la mort d'Amédée, elle assure la régence pour leur fils Philibert 1er. Menacée par les frères d'Amédée IX, elle doit aussi affronter tour à tour le camp français (contre son frère Louis XI) et le camp bourguignon (Charles le Téméraire). Louis XI influe encore plus lourdement sur la politique savoyarde après sa mort.

1472-1482 : Philibert Ier (1465-1482) a 17 ans à la mort de sa mère, 20 ans à son décès.

1475, fin de la Guerre de Cent Ans ?

1482-1490 : Charles Ier (1468-1490; frère de Philibert) lui succède - d'abord sous la tutelle de son oncle Philippe II de Bresse, dit "sans Terre".

1490-1496 : Charles II dit l'Enfant (1488-1496; fils de Charles 1er) a 2 an à la mort de son père ; régence de Blanche de Montferrat sa mère, perturbée par le grand-oncle Philippe II de Bresse. Il meurt à 12 ans

1496-1497 : Philippe II de Bresse (1438-1497), fils de Louis Ier, frère d'Amédée VIII, longtemps fauteur de troubles, règne 1 an.

1497-1504 : Philibert II (1480-1504), fils de Philippe II

 

XIVe siècle  : Antoine de Seyssel-Barjac (1365?-1424) épouse Jeanne de la Rochette en 1375.

Elle donne à leur fils Jean pour son mariage le château, et la seigneurie de Chamoux, l’usufruit du château de la Rochette, le fief de Puygauthier (acte à Chamoux, 1426)

1428-1429 La grande catastrophe, éboulement, inondation : le cloître est détruit et l'église endommagée, le rez-de-chaussée du château est enseveli

Jean de Seyssel, (1378-1465) souche de la branche «Seyssel-La Chambre»  par son mariage avec Marguerite de La Chambre.
Il hérite de la terre de Barjact, de son père, et de la seigneurie de la Rochette, de sa mère.
Jean mène la ligue contre les favoris du Duc de Savoie : bannissement ; par un recours à Charles VII Roi de France, les bannis sont rétablis ds leurs droits (1452)

Aimon de Seyssel, (v.1430-1470) fils et héritier et Marguerite,  de Jean, hérite aussi de la fortune et du titre de son oncle Gaspard de La Chambre mort sans héritier ; devenu comte de la Chambre, il meurt le 15 -12-1466, au château de la Rochette laissant un fils, Louis.
A connu comme son père une grave période de  disgrâce avant d’être rétabli dans ses droits en 1454.

1466 - Louis  de Seyssel (1450-1517), comte de la Chambre, gouverneur de Savoie. Une forte figure… Vie mouvementée, ses biens sont confisqués (1491). Deux épouses.
Meurt en 1517, rétabli dans ses droits. Fonde divers établissements religieux ; tombeau (disparu) dans l’église des Carmes de la Rochette.

1535 : Calvin s'installe à Genéve, capitale  du protestantisme
1536 :  les troupes bernoises envahissent le Chablais.
1541-1552 : la Savoie est occupée par François 1er, roi de France

1504-1553 : Charles III (1486-1553), succède à son demi-frère Philibert II ; il meurt dépouillé par les Français, les Bernois, les Genevois, ne conservant que Nice et Verceil.

1536, les troupes de François Ier saccagent le château de Charbonnières.

En mars 1536. le château de la Chambre est détruit par François 1er pour sa résistance.
 

Jean I de Seyssel - La Chambre  (148?-1544) fils du 2e lit de Louis.
Quand Jean I meurt en mai 1544, son épouse Barbe d'Amboise se retire au château de Chamoux. (✝ 7 août 1574, inhumée dans la chapelle Ste Anne)

1545, début du Concile de Trente et de la Contre-Réforme

1553-1580 : Emmanuel-Philibert (1528- 1580) fils de Charles III, relève la Savoie, mais se tourne vers le Piémont.

Les ducs de Savoie récupèrent leur territoire par les traités de Cateau-Combrésis (1559), Lausanne (1564) et Evian (1569).

1580-1637: Charles-Emmanuel Ier  (1562-1630) fils du précédent

 

 

 

L'étau est desserré, mais les frontières entre la France et la Savoie sont maintnant tracées, l'expansion du Duché de Savoie se fera en Italie. Emmanuel-Philibert transfère sa capitale de Chambéry à Turin.

Jean II de Seyssel (151?-1582), héritier universel de Jean I, et de son oncle Charles, évêque de Mondovi ; il est fait marquis de la Chambre, en 1553, par le roi Henri II.
Il est en outre, vicomte de Maurienne, comte de Leuille, ou l’Huile, etc. Testament du 21-2-1582, (mort en 1582 ?.)

1586 : nouvelle invasion des forces de Berne et de Genève coalisées.   Jean-Louis de Seyssel (154?-1595) 2e marquis de la Chambre; fils de Jean II. Meurt en 1595 sans enfants, ses titres passent à son frère Pierre.
1594 : François de Sales commence ses prédications en Chablais : conversions massives. La Savoie devient un bastion de la Contre Réforme catholique.   Pierre de Seyssel (v.1550-1614) marquis de la Chambre après Jean-Louis.
Mort en 1614. La mort de ses enfants transmet ses biens à son frère Charles-Emmanuel de Seyssel.

1600 : seconde invasion française de la Savoie par Henri IV



 

 

1609: visite de l'évêque ; la maison du prieur tombe en ruine.

Charles-Emmanuel de Seyssel (1550-1620) marquis de la Chambre après la mort du fils de son frère  Pierre, vicomte de Maurienne, meurt en 1620 non marié.

1617 - Prix-fait consenti par Charles-Emmanuel, comte de La Chambre, en qualité de tuteur de son neveu, Charles-Emmanuel, marquis de La Chambre, pour la réfection du grand portail et du premier pont-levis de Chamoux

1630 : les troupes de Louis XIII envahissent à nouveau la Savoie .

  Louise de Seyssel (154?-1629) devient marquise de la Chambre, après la mort de ses 3 frères ; 2 fois mariée, sans descendance, meurt en 1629 en léguant ses titres au Prince de Carignan.
Fin de la lignée De la Chambre (branche cadette) à Chamoux

1630-1637 : Victor-Amédée Ier (1587-1637), fils du précédent, doit se résigner à "l'alliance" française.

1637-1638 : François-Hyacinthe dit Fleur de Paradis (1627-1638), fils du précédent.

1638-1675 : Charles-Emmanuel II, frère du précédent, bridé par les femmes.

1675-1730 : Victor-Amédée II (1666--1732), fils du précédent. se rebiffe contre son cousin Louis XIV de France, occasionnant deux occupations de la Savoie.
1690 : affrontement entre la France et les Habsbourg : une nouvelle fois, la Savoie est occupée par les Français.
1720 : Victor-Amédée II reçoit la Sardaigne. Les États de Savoie prennent le titre de Royaume de Sardaigne ou "Royaume sarde".

en 1697 (sous Henri IV), Lesdiguières s'empare du château de Charbonnières

1629 : Chamoux est à Thomas, prince de Carignan (1595-1656), gouverneur de Maurienne.

la seigneurie de Chamoux passe à son fils, Emmanuel-Philibert-Amédée, prince de Carignan (1628-1709),  fils de Thomas.

vers 1680 (quittance en 1688) : Emmanuel-Philibert-Amédée de Carignan vend Chamoux à Philibert Chappel de Rochefort, comte de Salins

juin 1698 : les religieux de St-Rambert en Bugey sont condamnés à faire réparer le chœur de l’église paroissiale de Chamoux : les relations sont médiocres entre le prieuré de Chamoux et l'abbaye st-Rambert.

La Savoie sera encore occupée par les Français de 1703 à 1713.


 

 


 

 

1706 : Chappel de Rochefort lègue Chamoux à ses héritiers Jean et J-Louis Chapel de Rochefort.

octobre 1715 : ceux-ci vendent le château et ses biens et droits  à Messire Pierre de Meillarède, Ministre d’état de S.M. et 1er président en la chambre des comtes de Piémont.

nov. 1715 : Meillarède vend Chamoux à son "ami, noble Joseph [Arestan] - qui vient d'acheter la baronnie de Montfort- , maître auditeur en la chambre des Comptes de Savoye"

1717 : visite de l'évêque ; il constate que l'église de Chamoux est reconstruite (depuis 1699), travaux à finir dans le chœur.

1730-1773 : Charles-Emmanuel III (1701-1773), fils du précédent

1742 à 1748 - la Savoie est occupée par les Espagnols ; la Maison de Savoie va y gagner la Sardaigne.

1773-1796 : Victor-Amédée III (1726-1796), fils du précédent.
Il permet aux communautés savoyardes de racheter une partie des droits seigneuriaux (rancœur de la noblesse).

 

1742 : les Espagnols prennent à leur tour le château de Charbonnières : il est détruit en 1743.

1741 : le prieuré de Chamoux serait cédé aux moines de Bellevaux ? (pour peu de temps)

1741 : il n'y a plus au chapitre de sainte-Anne de Chamoux, qu'un doyen, et un chanoine "qui ont peine à vivre". ; ils sont de la nomination du baron de Chamoux, pour qui ils disent la messe.

1745 : Chamoux passe à "noble Joseph D'Albert", constitué son héritier universel par Montfort, son aïeul maternel.

le Baron Albert Graffion son gendre hérite de Chamoux.


 

Fin du XVIIIe et XIXe s : la Maison de Savoie est partie prenante de la future unité italienne.
XVIIIe s.: établissement et entretien (irrégulier) de fossés pour drainer le Gelon. Les fièvres régressent ou progressent au rythme des drainages.

1772-1775. - nouveau procès aux religieux de St-Rambert en Bugey qui "possèdent le prieuré de St-Martin situé à Chamoux".
("Au levant de l'église, la maison Deglapigny était la maison du prieuré de Saint-Rambert" )
Au moment de la Révolution, le prieuré et la collégiale ste-Anne sont tombés en désuétude.

Révolution française
1792 : les forces révolutionnaires françaises s'emparent de la Savoie qui devient le département français du Mont-Blanc.    le Baron Graffion, propriétaire du château de Chamoux par héritage, épouse Céline - à vérifier -  de Roberty  (une famille de Ste-Hélène du lac).

1796-1802 : Charles-Emmanuel IV (1751-1819),  fils de Victor-Amédée III de Sardaigne, abdique en 1802.

1815 :  congrès de Vienne, second traité de Paris : le duché de Savoie réintègre le royaume de Piémont Sardaigne.

1802-1824 : Victor-Emmanuel Ier (1759-1824), frère de Charles-Emmanuel IV

1824-1831 : Charles-Félix (1765-1831), frère des précédents

  1824 : veuve et héritière du Baron Graffion, Céline (?) de Roberty épouse le général Hippolyte de Gerbaix de Sonnaz (né en 1783).
Elle meurt sans enfants à Turin en 1831

1831-1849 : Charles-Albert (1798- 1849), cousin éloigné des précédents

1849-1861 : Victor-Emmanuel II (1820-1878), fils du précédent

1860 : le Royaume de Piémont-Sardaigne cède le duché de Savoie à la France en compensation de l'aide apportée à la construction de l'unité italienne, contre l'Autriche.

1830-1841 : construction de la digue de l'Arc : engorgement du Gelon.

Vers 1856, canalisation du Gelon; la vie rurale en est transformée: fin des fièvres, disparition des goîtres, du crétinisme, ouverture de routes commodes, et mise en valeur des terres drainées.

Remarié à Anne de Vars, le général  Hippolyte de Sonnaz a deux fils: Ferdinand, officier de cavalerie, qui meurt en 1857 et Victor Joseph (vite ruiné)
Hippolyte, syndic de Chamoux jusqu'en 1860, sera son 1er maire  après le rattachement à la France.
Il meurt en 1871 à 88 ans.

1860 : rattachement de la Savoie à la France
Plébiscite des 21 et 22 avril 1860 :  le rattachement de la Savoie à la France recueille 130533 "oui" contre 235 "non".   1866. Victor de Gerbaix de Sonnaz épouse Rose Gromo de Ternango (née en 1845 à Chambéry).
1883 : Il meurt à 50 ans. Son épouse Rose habite le château jusqu'en 1937.
   

… mais par une vente en viager, le château fortement hypothéqué, passe en 1927 au régisseur Chiara.
Rose meurt en 1939.

1930-1932 Démolition de la voûte romane (?) de l'église st-Martin de Chamoux, réfection de la toiture

    1988 :  Pose du plafond actuel de l'église st-Martin
1990-1994 : Découverte des fresques du transept de l'église st-Martin
    La famille Chiara reste propriétaire du château jusqu'en 2009.
 
 
 
     
     
     

A.Dh.


Les sources de ce tableau sont évidemment multiples.

Citons :
- Les Archives Départementales de Savoie
- La Société d'Histoire et d'Archéologie de Maurienne (fin XIXe-début XXe siècle)
- La Maison de Seyssel, ses origines, sa généalogie, son histoire (…), Comte Marc de Seyssel-Cressieu  1900
- La famille de Seyssel - La Chambre Marc de Seyssel-Cressieu (début XXe siècle)
- Monuments historiques de France publiés par départements : Savoie.A. Vachez et A. Rouget (Lyon, 1895)
- La Maison de Savoie, une ambition millénaire (Musée Dauphinois, éd. Le Dauphiné)
- Chamoux… Autrefois, Jeanne Plaisance, tirage limité
- Gallica, Wikipedia

* Histoire des communes savoyardes 3 La Maurienne - Chamoux - La Rochette Michèle Brocard Ed. Horvath (Roanne) - 1983 - sources à vérifier