Généalogie Dalbert

Version imprimableVersion imprimable

D'ALBERT    (Maurienne)
Seigneurs de Chamoux, Montendry, Montgilbert, Vimines, Couz, etc

Notice de Foras*.
- Blason : p. coupé d'azur au lion d'or issant, et d'argent au cœur de gueules frappé d'une flèche de sable.Blason d'Albert (Armorial de Foras)
- Cimier : Une licorne issant d'argent.
- Devise : in suis viribus prætium. (en plus de ses propres forces ?)
(Reg. 36, Patentes de Savoie, fol. 206, Arch. de la Ch. des Cptes  de Turin.)
Besson, Laiolo et le Blason de Savoie (Ch. des Cptes  de Tu†rin), attribuent à tort à cette famille : de gueules au dextrochère d'argent sortant d'une manche d'azur tenant un T d'or surmonté d'une fleur de lys de même.

Cette famille, anoblie en 1685, a fait résulter de sa noblesse en 1728 à la Chambre des Comptes de Savoie, pour les cinq degrés suivants en ligne directe. Elle était du lieu d'Orelle-en-Maurienne et possédait des biens à Saint-Martin-la-Porte, Saint-Michel, Outre-Arc, etc.

      I.JEAN-BALTHAZARD D'ALBERT (1), anobli par Pattes du 16 août 1635. Il épousa Delle Philiberte, fille de Ne Antoine de Mareschal et de Delle Diane Bay (Arch. Manuel).
Elle était veuve dès l'an 1662 (Arch. du Sénat de Savoie, acte de curatelle du 13 juillet pour leur fils Joseph).
 
   
? ?
 
 
 
Ne et spe Pierre D'ALBERT, d'Orelle.seigr d'Outre-Arc avocat au S. S., passe une vente le 16 octobre 1694, signée dans sa maison. rière la Motte, Psse de St-Michel (Arch. Manuel) Marguerite D'ALBERT demeurait en l729 à St-Michel, enterrée le 8 mars 1748, âgée de 80 ans (R. P. de St-J-de-Maur. ).

II. Louis D'ALBERT, major au régim. royal de Roussillon, au service de France (1695), épousa Ne Delle Marie-Françoise d'Humbert. Elle fut enterrée le 12 oct. 1701 (Reg. Par. de St-Jean-de-Maur).
Il passa un contrat de rente en faveur du chapitre de St-Jean, le 15 avril 1695 (Arch. Manuel). Il était mort av. l'an 1717.

 

Ne et Rd Messre Antoine D'ALBERT, pronot. apostol, 1er chanoine et chantre, vicaire-général de St- Jean-de-Maurienne (1687-96, 1721). Il fit donation générale de tous ses biens a son neveu Antoine (Arch. Manuel). En 1674, le 11 mai, il passa avec son frère Joseph une obligation de 1000 liv.tourn. en faveur de Ne Pantaléon Costa, Bon de St-Rémy, etc. (Ib)

 

 

 

Ne Joseph d'ALBERT conseillr ducal, juge maje de Maur. (Pes du 12-11-l678. Arch.S.S.). Il épouse 1°) Delle Jacqueline fille de Ne François Vibert S.S.S.S., morte en devenant mère le 4-4-1682 (R.P. St-J-de-Maur)
2°) le 26 av. 1685, Delle Marie Angé- lique de Menthon de la Balme (R.P. Annecy le-Vieux)
Il testa le 11-9-1694 (Arch.Manuel), fit un legs au chapitre de Maurienne; décès à 48 ans, enterré le 4-1 1695 (R.P.  St-J-de-Maur) Sa veuve se remaria le 21-5 1696 avec Ne Pierre de Ro- chette Bondu Villard (R.P. Annecy le-Vx),
     
 
 
 
 
N.N mort jeune le 16 juin 1697 (R. P. de St-Jean-de-Maurienne) Jacqueline. cérémonie baptism. du 12 juin  1698 III. Ne Antoine d'ALBERT, qualifié de seignr de Vimines et de Cous, bapt. le 10 mars 1696 (R. P. de St-Jean-de-Maurienne), héritier universel de son père et de son oncle Antoine. Il vendit  des biens situés à St-Martin-la-Porte. (Cont. des 21 mars 1720 et 18 mai 1721, Arch. Manuel). Il était encore en curatelle le 28 avril et le 8 août 1717, et qualifié-de seigr du château de St-Martin (Arch. du S. de Savoie). Il épousa Delle Claudine, fille du seigr Joseph Arestan, Baron de Montfort. Elle mourut le 24-12-1734 (R. P. St- Jean-de-Maurienne) ; lui av.1775. Ignace baptisé    le 30   sept. 1700 ; mort le 20 août 1704 (R. P. de St-Jean-de-Maur.) François (1er lit, né et bapt. le 4 avril 1682 (R.P.  St-Jean-de-Maur)
     
 
 
 
   
  Antoinette-Madeleine, appelée ainsi dans 2 patentes, et Marguerite dans une 3ème,baptisée sous les 1ers noms le 14 août 1721 (R. P. de St-Jean-de-Maur.) épousa en 1ères noces Ne Joseph de Livron, fils de Ne Jean-François de Livron, natif de Chamoux, et de Delle Catherine du Verger. Mlle en était veuve avant 1758, et se remaria en 2èmes noces avec Jean-François de Glapigny. Pes 1758, 1759, 1760.Arch.du S. de Sav.).

IV. Ne Joseph d'Albert, bapt. le 21 sept. 1722 (R. P. de St-J.-de-Maur.).
Héritier du Baron de Montfort son aïeul maternel dès 1749 (Arch. du S. S.).
— Il ép. par contrat dot. du 15 juill. 1748 (ibid.) D
elle Marie-Cécile Didier. En 1775, le 5 nov., il consigna, en qualité de seig
r de Chamoux, posséder le château, seigneurie et mandement dudit lien : il en reçut l'investiture le 14 avril 1788. Porté au tableau des vassaux du duché de Savoie (1787) pour les seigneuries unies de Chamoux, Montendry et Montgilbert. Lui et sa femme reçurent par Pes du 29 avril 1785 permission d'aliéner des biens qu'ils possédaient en Maurienne. Par autres Pes du 2 sept. 1791, où il est qualifié de Baron de Chamoux, furent réglées certaines contes-tations qu'il avait avec les communiers de Montendry (Arch. du S.de S.)

   
       
   
 
   
    V.  N, N. d'ALBERT, officier au régiment de Savoie-Infanterie, mentionné aux Pattes du 29 avril 1785. Sa postérité, s'il en a eu, n'est pas arrivée à ma connaissance.(2)    
(1) J.Balthazard était fils de Pierre Dalbert, et, ainsi que son père, fermier des revenus ducaux à St-Michel-de-Maurienne.

(2) NDLR : Pour la descendance de Joseph d'Albert, voir page précédente : celui-ci eut en fait deux fils qui moururent pendant l'émigration (sans enfant connu), et une fille (sans enfant), par qui le château de Chamoux se transmit à une autre famille.


Sources :
Armorial et Nobiliaire de l'ancien Duché de Savoie d'Amédée de Foras (Bibliothèque diocésaine de St Jean de Maurienne)