Les Pâtes Allamand

Version imprimableVersion imprimable

Une petite industrie s'est développée à Chamoux, entre la fin du 19e et la moitié du 20e siècle :
             la fabrique de pâtes "Au Lion"
créée et exploitée par la famille Allamand.

Une entreprise
le moulinIl y avait déjà eu à Chamoux un pastier (fabricant de pâtes fraîches): en 1886, Eugène Neyroud était installé à côté de "la Boulangerie Tardy".

Puis, Armand Allamand, employé des chemins de fer venu du Pays de Gex, qui travaillait à Chamousset, épousa la fille d'Eugène, Marie Neyroud.
Il reprit le moulin, alimenté par le bief du Nant de Montendry, et créa sa fabrique de pâtes : à cette époque, où l'on mangeait plus de pâtes qu'aujourd'hui, les fabriques artisanales étaient nombreuses, et alimentaient une clientèle locale.


Pâtes Allamand - A.A-Cl.VPuis, les enfants Allamand prirent la suite, jusqu'à la fin des années cinquante : les grands groupes agro-alimentaires commençaient à se développer, et ruinèrent les petites unités - déjà mises en difficulté par la guerre - car elles ne pouvaient pas aligner leurs prix : à cette date, la fabrique fut vendue aux Établissements Chiron, de Chambéry ; M. Alamand se fit épicier.

La production
La fabrique a pu produire 60 kg de pâtes à l'heure.
La marque était connue localement : "Le Lion". Avec un slogan (une "réclame" !) qui sonnait bien :
            "Pour avoir de beaux enfants, mangez des pâtes Allamand"


10-2018 - Communication Cl.V et A.A.


Sources
Archives R.A.