Rue des Écoles

Version imprimableVersion imprimable

7- rue de la Pompe, rue des Écoles, rue de la République,
    et retour par la rue de la Poste

en travauxLe four à pain, sous la Mairie. Photo CCA/A.Dh.

Descendons maintenant la rue du 16 mars 1962 en direction de la plaine : nous passons devant un four à pain bâti par un particulier au début du 20e siècle.
Au carrefour, arrêtons-nous quelques minutes rue de la Pompe.

Rue de la Pompe

Autour de la rue de la Pompe, se pressent plusieurs belles maisons construites vers 1700.Sur la Mappe de 1728, la route que nous venons de suivre n'allait pas plus loin : ce nétait qu'un chemin, qui desservait le groupe de maisons construites au début du 18e siècle; puis il se perdait dans les champs.

La route de la Servaz ne s'est prolongée dans la plaine qu'après la construction sur le canal du nouveau Gelon d'un pont reliant la route sur digue La Rochette - Chamousset… à rien ! (1857).
Et encore ! elle était étroite, si étroite qu'un panneau est resté rue de la Limitation de vitesse Rue de la Pompe Photo CCA/A.DhPompe : 15.
Un arrêté municipal nous apprend qu'en 1927, la vitesse maximum y était limitée à 15km/h pour les camions, et 20km/h pour les voitures.

La Pompe ? oui, il y avait une pompe publique dans la rue, "en face de la maison Borrel"

Le haut de la rue du 19 mars 1962 fut  élargi dans les années 1930.
Puis, une "déviation" fut créée pour contourner la rue de la Pompe que l'on ne pouvait pas élargir.

 

Les nouveaux quartiers

Une ancienne pompe décore la placette Photo CCA/A.Dh.L'un des immeubles construits il y a quelques dizaines d'années. photo CCA/ADhRue des Écoles (et rue de la République) on circule parmi des immeubles d'habitation collective.

Une ancienne pompe décore la placette centrale.

 

La maison médicale

Dans le premier "Bâtment des instituteurs" construit en même temps que l'École, une Maison médicale a été aménagée en 2016, réunissant diverses professions de santé auparavant dispersées dans le village.


La Maison médicale et la cantine encore en travaux. Photo CCA/A.Dh.

La cantine

Construite en 1967, elle a été remplacée en 2018 par une structure plus pimpante et plus vaste.
 

L’école

Au bout de la rue, voici l'École primaire, construite d'abord pour les garçons (en 1886), avec un local pour le secrétaire de Mairie. Puis sur la demande des familles (dès 1889), un Cours complémentaire s'est ajouté.
En 1903, les filles ont rejoint les garçons (mais chacun avait son quartier dans l'école qui n'était pas mixte!)
L'ensemble Ecole et Bâtiment des Instituteurs... vers 1900 (DR ADS)

L'école primaire au début du 21e siècle. Photo CCA/A.Dh.











L'école maternelleDerrière l'école primaire, toute jeunette, l'école maternelle.Photo CCA/A.Dh.

 

 

 

 



Empruntons quleques mètres de la Route de l'Arclusaz, en direction de la montagne, jusqu'au Prérard
(puis nous reviendrons par la rue de la République et la rue de la Poste).

le Prérard

Le Prérard, une salle culturelle, une bibliothèque, et des appartements. Photo CCA/A.Dh.Un nouvel immeuble d'habitation accueille en rez-de-chaussée la bibliothèque municipale, et une salle culturelle : c'est "Le Prérard" (car il a été construit sur d'anciennes terres du Prieuré)
 

 

 

 

Le Prieuré

L'ancien Prieuré - au moins en partie du début du 18e siècle. Photo CCA/CAChamoux a été doté d'un Prieuré par l'Abbaye St-Rambert en Bugey dès le XIIe siècle (Haut Moyen-âge). Mais quelques siècles plus tard, l'avalanche de boue renvoya les moines à leur abbaye : seul restait un "sacristain", prêtre local chargé de récolter les bénéfices.
Le bâtiment que l'on appelle Prieuré, près de l'église, et qui était nommé "Maison Deglapigny" (du nom d'un sacristain) au 18e  siècle, correspond probablement à une reconstruction de qualité, peut-être par ce Révérend Deglapigny, puisque le Prieuré ancien était ruiné.


Eh bien... nous voilà revenus dans le vieux Chamoux, à notre point de départ !