Signé à Chamoux

Version imprimableVersion imprimable

Ça s’est passé à Chamoux  

Le château de Chamoux ne fut pas le lieu d'habitation principal des sires de Chamoux, jusqu'au XVIIe siècle du moins - exception faite pour Barbe d'Amboise qui le reçut en douaire à la mort de son époux, et en eut donc la jouissance pendant 30 ans de 1544 à 1574.
En revanche, bon nombre d'actes officiels y furent signés.

(voir aussi les actes dressés par les "envahisseurs" de la Savoie, lorsque le château fut occupé par les Français, dans "Chamoux à la peine")

En voici quelques-uns.

XIVe siècle    Antoine de Seyssel-Barjac (1365?-1424) épouse Jeanne de la Rochette en 1375. Elle donne à leur fils Jean pour son mariage le château, et la seigneurie de Chamoux, l’usufruit du château de la Rochette, le fief de Puygauthier (acte à Chamoux, 1426)

XVe siècle  La succession d'Antoine de Seyssel donna lieu à des difficultés qui s'élevèrent entre sa veuve et ses fils. Jeanne de la Rochette alla jusqu'à obtenir contre son fils aîné une sentence de l'official de Grenoble.
Par acte daté de Chamoux, le 13 février 1425, Humbert en appela au pape de cette sentence (Archives de Musin).

XVe siècle    Jeanne de Chalon, épouse de Louis de Seyssel-La Chambre, teste à Chamoux le 23 août 1483,
alors que Louis est libéré d’Avigliana (elle décède le 15 sept.1483, et elle est enterré aux Carmes de La Rochette) – pendant sa détention, les biens de Louis I avaient été placés sous la protection d’Anthelme de Miolans, restitués le 14 oct 1483, Jeanne s’était retirée à St-Rambert en Bugey) 

XVe siècle    Louis de Seyssel-La Chambre enferme Raymond Ravoire seigneur d’Urtières (qui soutenait la régence de Blanche de Montferrat) au château de Chamoux pendant 22 mois.  

XVIe siècle    Jean I de Seyssel-La Chambre fait quittance à ses hommes d’Avrieux de la somme de 40 florins d’or petit poids pour tous les droits qui étaient dus depuis le 12 fév 1513, le 26 sept 1520, au château de Chamoux.  

XVIe siècle    le 9 fév 1541, au château de Chamoux, Jean I de Seyssel-La Chambre rembourse un emprunt qu’il avait fait l’année précédente à ses sujets : à La Rochette, Chamoux, Leuille, Urtières, La Chambre, Montaymont : 100 écus ; aux Cuynes et aux Villards : 60 ; St Rémy, Pontamafrey : 8 ; Avrieux : 40 ; soit un empruntde 716 écus.  

XVIe siècle   "Jean I de Seyssel, comte de La Chambre, fit à Chamoux, le 9 février 1543, un codicille qui confirmait les clauses du testament qu'il avait fait le 9 novembre 1528. Par ce codicille, il fait des legs à tous ses enfants et institue héritier universel Jean, son fils aîné, auquel il laisse également ses droits sur les successions de Boulogne, d'Armagnac et de Châlon" (Marc de Seyssel-Cressieu).

XVIe siècle    inventaire du château de Chamoux, après le décès de Barbe d’Amboise (1574).  

XVIe siècle    prestation de serment des Chanoines de Ste-Anne de Chamoux au Duc en 1576.
René de Lucinge* (né vers 1551-1553, Bugey?) Seigneur des Alymes (qui fut Conseiller d’État, premier maître d’hôtel du Duc de Savoie, Ambassadeur ordinaire du Duc en France, « personnage  de  haute  érudition  et  intégrité », est témoin,  aux côtés de Claude Pobel.

XVIIe siècle    le 7 avr 1582, au château de Chamoux, Louise de Seyssel-La Chambre reçoit de son frère Jean-Louis une donation de 10.000 livres.  

XVIIe siècle    le 24 sept 1588, au château de Chamoux, Jean-Louis de Seyssel-La Chambre rembourse sa femme Claude de Saulx et lui abandonne la châtellenie de La Chambre, « cause de l’argent par elle à lui prêté pour s’acquitter envers Brunet ».  

XVIIe siècle    le 4 nov 1610, au château de Chamoux, Pierre de Seyssel-La Chambre rédige un (nouveau) testament   (le dernier sera celui du 23 déc 1614 à Turin, qq jours avant sa mort)


Notes
1576 : René de Lucinge est le fils d'Anne Lyobard et Charles de Lucinge, dont il est beaucoup question dans les Lettres de M. de Cottarel à la Comtesse Barbe d'Amboise.