Vie publique

Version imprimableVersion imprimable

Jean 1er a-t-il souvent vécu en Val Gelon ?1

Les "Métiers" de Jean 1er : officier, ambassadeur, grand notable

En 1507, "Jehan de La Chambre, vicomte de Moryenne" s'illustrait déjà pour Louis XII dans les Guerres d'Italie, à Gênes.

En 1517, à la mort de son père, auquel il doit succéder, il est à Turin ; c'est là qu'il reçoit l'investiture une mois plus tard, en présence de ses "voisins" de la Combe (les Miolans, les Montmayeur…)

Vers 1523, Jean, comte de La Chambre, est choisi comme ambassadeur pour représenter son souverain auprès de François 1er (en raison de ses liens familiaux et du rôle qu'il avait joué dans l'armée française en Italie).
Après la grave défaite française à Pavie en 1525 (face à Charles-Quint), il est chargé «de s'affliger» avec François 1er et de  «lui offrir les bons offices du duc auprès du vainqueur»

La position que lui donnait son titre de comte de La Chambre en Savoie, fait figurer Jean de Seyssel au premier rang, dans les cérémonies officielles :
  - En 1526, au baptême d'Emmanuel Philibert, fils aîné du duc à la Sainte Chapelle de Chambéry, il vient  immédiatement derrière la maison du prince dans le cortège.
  - En 1534, le comte de La Chambre est chargé par le duc de Savoie de le représenter officiellement aux funérailles de Phillippe de Savoie, duc de Nemours (ex évêque de Genève) à Annecy.
  - La même année, un incendie au château de Chambéry détruit la Sainte Chapelle… mais le "Saint-Suaire" n'a subi que de légères brûlures. Il faut "reconnaître" la relique, avant de la transférer en lieu sûr : Jean de la Chambre est des témoins.
  - En 1534 toujours, il est à l'assemblée de Thonon pour tenter de convaincre les ambassadeurs des cantons suisses de revenir à la religion catholique - en vain d'ailleurs.

Mais Jean 1er de Seyssel - La Chambre passe aussi du temps dans l'un ou l'autre de ses châteaux, il mène grand train, gère ses biens, et les défend au fil de nombreux et coûteux procès.
 

Train de vie

On vivait bien au château de Jean de La Chambre :
Marc de Seyssel-Cressieu1 cite un document de la Bibliothèque nationale :
"On apprend dans une enquête du 22 avril 1535  «d'après la déposition d'un des témoins», que «le comte de La Chambre était gros seigneur qui pouvait avoir par commune estimation et renommée, de Louis de Savoye, 20,000 livres de revenu ;» qu'il «avait fréquenté souvent en sa maison en laquelle il voyait vivre et faire dépenses tel qu'en la maison d'un prince, et enfin qu'il avoit ouy tenir et réputer en Savoye la seconde maison, après celle, du duc de Savoie, celle dudit comte ». Chev. de l'ordre du Saint-Esprit. Bibl. nat. MS. Fr. 32,865, p. 115."

L'inventaire après décès de sa veuve Barbe d'Amboise, pour ses seuls biens, donne une idée de leur niveau de vie. (voir la page "Barbe d'Amboise")

Oui mais… Jean I doit emprunter : Le 9 février 1541 pris à Noël, dans un codicille fait à Chamoux, Jean, comte de la Chambre et de l'Huille, stipule le remboursement de l'emprunt qu'il a fait l'année précédente "à ses sujets et pour ses graves affaires et nécessités" ; "aux mandements de la Rochette, Chamoux, Urtières, Montaymont, aux Cuynes et les Villards, Saint-Rémy, Pontamafrey, Aprieux".
 

Une fortune à défendre : faute d'argent, emprunts et procès à la pelle

En effet…

Dès 1518, Jean 1er doit négocier la succession de sa mère, Anne de Boulogne, qui devait occasionner de longs procès, auxquels Catherine de Médicis était mêlée. (Les biens en jeu auraient représenté plus de deux millions or, on peut imaginer…) ; les frais de procédure obligent Jean 1er à souscrire des emprunts (cautionnés par le Duc de Savoie)
Peu d'années après, les relations sont tellement mauvaises avec son frère Louis de la Chambre, seigneur de Châteauneuf, que le Duc de Savoie doit intervenir pour éviter une guerre civile !

Enfin, vers la fin de sa vie, Jean 1er laisse échapper un titre glorieux, celui de Prince d'Orange, que Françoise de Seyssel, morte sans héritier, lui lègue : des cousins, les Nassau, briguent le titre ; mais Jean gagne en procès en 1543… Cependant, malade, il ne peut imposer son droit. Les Nassau vont alors s'approprier le titre : il appartient aujourd'hui à la famille royale des Pays-Bas ! Hum…

Le 9 février 1543, à Chamoux, Jean 1er confirme par un codicille les clauses du testament qu'il avait fait dès 1528. Il dote tous ses enfants et institue son fils aîné Jean, (dit Jean II) héritier universel, avec ses droits sur les successions de Boulogne, d'Armagnac et de Châlon… et quelques perspectives de nouveaux procès.

 


Sources bibliographiques
Site Gallica.fr (BNF)

1- la Maison de Seyssel, ses origines, sa généalogie, son histoire p. 221 - Marc de Seyssel-Cressieu
2- Archives de Musin carton 13, citées par Félix Bernard dans Le Pays de Montmayeur… 1971

 


Pour les chercheurs : Ressources à explorer
Archives Départementales de Savoie

- Jean 1er, seigneur de La Chambre, vicomte de Maurienne. - SA 42, 140.
- Jean [de Seyssel], comte de La Chambre, vicomte de Maurienne, prince d’orange. - SA 34, 36, 47, 53, 59, 142, 143, 144, 148, 150, 162. Succession : 149. Testament : 148.
- Louis [de Seyssel], baron de châteauneuf – SA 36, 47

- Françoise [de Seyssel], femme de Gabriel de Seyssel, baron d’Aix - SA 34, 36, 37, 57, 146, 148, 151. Mariage (contrat de) : 57.

en détail
SA 36 Titres de la Maison de Seyssel.

- Pièces du procès intenté par Jean, comte de La Chambre, vicomte de Maurienne, administrateur des biens de Charles de Seyssel, son fils, héritier universel de Françoise de La Chambre, dame d'Aix, contre François et Bonaventure de Loisy pour la possession des seigneuries de Villeneuve et de Truchère en la vicomté d'Auxonne dans le duché de Bourgogne (1536-1539).<
- Codicille de Françoise de Seyssel, veuve de Gabriel de Seyssel, baron d'Aix et de la Bâtie de Seyssel, à son testament de 1529 par lequel elle a institué son neveu et filleul, Charles de Seyssel, son héritier universel : la testatrice lègue à son frère, Louis de la Chambre, baron de Châteauneuf, les seigneuries de Villeneuve et de Truchère et à Jean de La Chambre, comte, et vicomte de Maurienne, ses droits sur le comté d'Armagnac, la principauté d'Orange et la baronnie de Theys en Dauphiné à la charge de payer 10 000 écus à chacun de ses frères, Charles de La Chambre, baron de Meximieux, et Louis de la Chambre, baron de Châteauneuf (1537, 25 décembre).
- Quittances et autres actes concernant l'exécution de ces legs (1538-1545).
- Pièces du procès soutenu devant de parlement le Paris entre Jean, comte de La Chambre, prince d'Orange, fils de feu Jean, comte de La Chambre, et son frère, Charles de Seyssel, baron d'Aix, au sujet de la succession de Françoise de La Chambre, dame d'Aix (1553-1558).

SA 37 – Transaction passée entre  Louis, comte de La Chambre, vicomte de Maurienne, et Françoise, sa fille, femme de Gabriel de Seyssel, baron d'Aix, de la Bâtie et de Meillonnas, au sujet de leurs droits à la succession de la principauté d'Orange, hérités de Jeanne de Chalon, femme dudit comte de La Chambre (1491, 5 janvier).
- Transaction entre Françoise de La Chambre, femme de Gabriel de Seyssel, baron d'Aix, et Philiberte de Luxembourg, princesse d'Orange, mère et tutrice de Philibert de Chalon, prince d'Orange, comte de Tonnerre, au sujet de la dot de 60 000 livres, jadis constituée par Jean, comte d'Armagnac en faveur d'Eléonore d'Armagnac, femme de Louis de Chalon, prince d'Orange, et aïeule de la dite Françoise de La Chambre, copie (1504, 8 novembre).

SA 59 - - Pièces du procès intenté par Jean, comte de La Chambre, vicomte de Maurienne, contre Jean fils de feu Jean de Cuines pour en recevoir l'hommage du château de Rubaud (1534-1539).

S A 142. Province de Maurienne : La Chambre (suite).
- Lettres de Charles III, duc de Savoie, et de Jean, comte de La Chambre, vicomte de Maurienne, réglant la question de la commission des notaires décédés dans le comté de La Chambre (1520).
- Registre contenant les dispositions faites à l’instance du procureur fiscal par des témoins à l’occasion du proces intenté au comte de La Chambre au sujet de l’exercice de la juridiction sur les bâtards, sur les étrangers venus habiter la vicomté de Maurienne, au sujet des fiefs et bois noirs de Bramans et Saint- Pierre-d’Extravache, des banniers et des chemins publics (1534).

SA 143. Province de Maurienne (suite).      
- MONTAIMONT. Promesse par .Jean, comte de La Chambre, vicomte de Maurienne, de vendre à Charles, duc de Savoie, le château, le mandement et Ia juridiction de Montaimont au cas où ne serait pas versée dans les trois ans aux Bernois la somme de 5000 florins d’or dont le duc s’était porté garant (1521, 26 mai).

SA 144. Province de Maurienne (suite) 1 : Maurienne en général et de Bessans à Termignon. Liste des fiefs et localités : Bessans,  Chamoux, La Cachette (à Albiez-le-Vieux), Cuines, Lanslebourg et Lansvihard, Les Hurtières, les Villards, Montaimont, Montgellafrey, Orelle, Pontamafrey, Saint - Georges - d’Hurtières, Saint - Jean - d’Arves, Saint-Jean-de-Maurienne, Saint-Julien-de-Maurienne, Saint-Martin-la-Porte, Saint-Michel-de- Maurienne, Saint-Rémy.  
- CUINES. Compte des revenus de la châtellenie des Cuines et des Villards, rendu par noble Jean Roud, châtelain pour Jean, comte de La Chambre, vicomte de Maurienne (1533).

- MONTAIMONT. Rachat par Jean, comte de La Chambre, du château, du mandement et de l’omnimode juridiction de Montaimont moyennant 5 000 florins, prix auquel ils avaient été vendus, en 1521, à Charles, duc de Savoie, (1526, 28 juillet). 

SA 144. Province de Maurienne (suite) 1 :
 1282 - 1787 7 pièces parch., 1 reg. et 75 pièces papier. de Nassau et d’Orléans-Longueville, issues de la maison de Chalon et prétendant à la principauté d’Orange (1554).

SA 146 Province de Maurienne : Titres de la Maison de Chambre (suite).
Lettres adressées à la Maison de la Chambre par François Ier, roi de France, Sigismond d’Este, Pierre de Lambert, évêque de  Maurienne, F.A. Milliet de Challes, archevêque de Tarentaise, et quelques parents des La Chambre Saulx, [Tavannes] Vienne, Montmayeur-Brandis (1522-1664)

SA 148 Province de Maurienne : Titres de la Maison de Chambre (suite).
- Vente consentie au nom de Jean, comte de La Chambre, sous faculté de rachat et moyennant 371 Ecus d’or au soleil, à Simon Niquelas, marchand allemand, demeurant a Lyon, de bagues et pièces d’or et d’argent (1536).
- Pièces du procès intenté par Jean de Seyssel, prince d’Orange, comte de La Chambre, contre Charles de Seyssel, chevalier, baron d’Aix, capitaine des Galères à Marseille, à la suite de l’institution de ce dernier comme héritier universel de feue Françoise de La Chambre, dame d’Aix, veuve de Gabriel de Seyssel, et des revendications à soutenir pour la principauté d’Orange et le comte d’Armagnac pour la possession duquel un procès a été engagé contre le roi de Navarre et autres (1548 1566).

SA 148 Province de Maurienne : Titres de Pièces du procès intenté devant le Parlement de Bourgogne par Pierre de la Baume, évêque et prince de Genève, Claude de la Baume, chevalier, seigneur de Mont-Saint-Sorlin, et Jean de la Baume comte de Montrevel, contre Jean, comte de La Chambre, Charles de La Chambre, seigneur de Meximieux, et Jean de Gorrevod, comte de Pont de- Vaux, pour la possession du château de Sermoyer et le droit de rachat du château de Montfort (1537- 1538).

SA 150. Province de Maurienne : Titres de la Maison de La Chambre (suite).
- Echange conclu entre Jean, comte de La Chambre, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, et Sébastien de La Chambre, abbé et comte de Corbie, son frère, qui renonce à ses droits à la succession paternelle contre deux grandes maisons avec cour et jardin, provenant de feu Charles de La Chambre, évêque de Mondovi, et situées, I’une à Paris, rues des Petits-Champs et du Pélican, l’autre à Lyon sur la Saône, grand’rue Saint-Georges (1551).

SA 160. Province de Maurienne : Les Hurtières (suite).
Pièces justificatives de la comptabilité de châtelains des Hurtieres (1498-1517).
Compte du revenu de l’année 1536 de la châtellenie des Hurtiéres, rendu en 1537 par Antoine Bernard, châtelain dudit lieu, à Pierre Roud, de  Chamoux, receveur des comptes de Jean, comte de La Chambre, avec un autre compte de 1538 et documents annexes (1537-1549).

 

IR 201 - Registres des Edits-Bulles
Transcription du répertoire des matières contenues au registre 1B 4, folios 1 - 3
Répertoire des matières contenues depuis 1541 jusqu'en 1552, la Savoie étant occupée par François Ier, roi de France (1541-1552) (ancienne cote : B 26)

1B 4    Fol" 3  
Fol" 48 vo _ Est une requeste présentée à la Cour par un Jean, comte de la  CHAMBRE, chevalier de l'ordre du Roy pour ensuitte des lettres du  Roy, calculer ce qui luy est deü sur la rente qu'il a accoutumé  de prendre sur les clergés de Tarentaise depuis la réduction du  pays de Savoye à l'obéissance du Roy, la Cour ordonna que les  parties seroint ouies par Me REMOND pour pourvoir ainsy qu'il  verra etre à faire par raison le 30e mars 1542.  
Tout le reste dudit registre ne contient que des actes donnés  par divers particuliers sans aucun arrest de considération sur  différentes demandes et procez et contient encore quantité de  mandats de la cour au sieur DE LA COLLOMBIERE thrésorier général  en Savoye et Piedmont pour payement de frais de Justice et  executions ensuitte des taxes.
    
1B 4    Fol" 2  
Fol" 24 vo - Est un acte du comte de la CHAMBRE, et les conclusions du  procureur général au suiet des protocolles des notaires de la  Rochette qui avoint été sequestrés de la part du procureur  général TABONE par arrest du 15e janvier 1542 fut que le  sequestre des dits protocolles seroit levé au proffit du dit  Comte, en fesant toutefois inventaire des dits protocolles et  en baillant caution.    B 1419    Fol" 14
 Fol" 182 - Requeste présentée au Roy par le comte de la CHAMBRE concernant  nombre de privilèges prétendant luy etre acquis, et pour les  quels est en procez au parlement.   
 B 1423    Fol" 46  
Fol’’ 258 - Lettres en faveur d'un Messire Jean Comte de la CHAMBRE, attributives  de jurisdiction à la cour pendant vacations pour l'instruction  du procez qu'il a à l'encontre du sieur et Baron d'Aix  son frère pour raison des terres et seigneuries du dit Aix et  vuidange ut supra.   
 B 1423    Fol" 40  
Fol" 60 Vo - Lettres du Roy approuvant l'accord fait entre le Comte de la  CHAMBRE, son cousin d'une part, et ses bons amys, alliés, confédérés  et compère  les seigneurs délégués de Suisse portant que le dit compte de  la chambre pour satisfaire quelqu'un de leurs bourgeois de  plusieurs sommes par luy deües relacheroit le revenu de ses  biens estans es pays de Savoye, pour d'iceux revenus payer  aux créanciers du dit compte les censes et intérest deüs, et  du surplus acquitter partie des capitaux, et que le dit accord  continueroit jusqu'à l'entier payement d'iceux, et que pour ce  des commissaires nommés recevroint chacun an les revenus de tous  les dits biens et poseroint compte aussy annuellement d'iceux  avec diverses procures passés à plusieurs particuliers de Suisse  pour venir au dit pays de Savoye se présenter pour eux, et recevoir  a leurs noms, et appréhender la possession, et jouissance  des fruits, et revenus du dit compte de la Chambre et créanciers  d'iceluy.